De nombreux articles de sites d’actualités français révèlent que les Tesla intègrent maintenant la lecture des panneaux de vitesse et les prendre en compte avec la navigation « Autopilot« . Ceci est faux, du moins si vous vivez ailleurs qu’aux États-unis.

Une mise à jour très localisée

La mise à jour Tesla 2020.36 qui apportera quelques nouveautés est essentiellement dédiée à quelques pays :

  • Alerte de panneaux stop et feux en conduite autonome : disponible en Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, USA
  • Notification lorsque le feu passe au vert : disponible en Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, USA
  • Assigner la vitesse actuelle à la conduite autonome en touchant l’écran : disponible dans le monde entier (uniquement Model 3 et Model Y)
  • Ajustement automatique de la vitesse avec la lecture des panneaux : disponible uniquement aux USA

La lecture des panneaux et les notifications lorsque le feu passe au vert ne seront pas disponibles en Europe, contrairement à ce que dise de nombreux sites.

Des erreurs de vitesse encore présentes

Malheureusement, nos Tesla se basent actuellement sur les vitesses limites enregistrées dans Google Maps. Celles-ci mettent beaucoup de temps à se mettre à jour, et pire, ne prennent pas en compte certaines zones de travaux. Restez donc encore vigilant sur votre vitesse lorsque vous utilisez le pilotage automatique.

Une nouvelle fonctionnalité pas si nouvelle

La lecture des panneaux n’est en fait pas si nouvelle sur les Tesla. En effet, les anciennes Model S possèdent déjà cette fonctionnalité avec l’ancien ordinateur embarqué (AP1). Ces modèles intégraient la technologie Mobileye de Intel qui permettait de lire les panneaux et d’ajuster la vitesse. Toutefois, suite à des accidents, Tesla et Intel se rejetaient la faute et l’accord entre les 2 entreprises pris fin ; ce qui retira évidemment la technologie des futurs productions de Tesla.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.